Ceci n'est pas une maman parfaite

person Posté par: Brémondy Elsa list Dans: Sub Category 1 Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 594

(D'ailleurs, le miroir est sale !)

Nous vivons dans un monde rempli de clichés, et d’images de mamans parfaites. Sur les réseaux sociaux, dans les magazines ou encore l’image que l’on a de la dévotion de notre propre maman.

Nous n’y voyons que les côtés positifs, les voyages, la famille, les maisons, les chambres d’enfants, et les meilleurs moments de leurs vies, aussi. Et pas seulement chez les influenceurs, nous partageons nous aussi les meilleurs moments de nos vies, comme un album photo, dans lequel on n’aurait pas envie d’avoir des photos ratées ou de mauvais souvenirs. 

Il est ainsi facile, mais aussi difficile de se comparer aux autres en permanence. Encore plus dans la parentalité, semée de moments si compliqués que ce soit dans nos choix d’éducation ou de couples. Nous, mamans d’aujourd’hui nous faisons face à une incroyable pression, et devons puiser à l’intérieur de nous pour être sûres de nos choix ! Il nous faut équilibrer parfaitement carrière, vie de famille, tenir la maison au carré, et garder le sourire bien sûr ! 

Ok donc on est toutes d’accord ? On est toutes dans le même bateau ! Alors on se relaxe, et oui, la maman d’en face pense elle aussi qu’elle n’est pas une maman parfaite ! Ou encore mieux : Elle se trouve surement parfaite dans certains moments, quand on fait des guirlandes de sapins en cartons ou des crêpes, et tellement imparfaite quand la jauge de patience est épuisée et que l’on se vautre sur le canapé avec son téléphone. Et sans bruits svp. 

Alors, concentrons-nous sur le POSITIF ! Acceptons la maternité et ses vagues de satisfaction et d’insatisfaction. Se tromper n’est pas grave ! Changer d’avis non plus ! Et ne pas changer d’avis non plus ! 

Vivez comme vous le souhaitez, prenez le bon et laissez le moins bons chez les autres. 

1/ Acceptez TOUTES vos émotions. 

Aucune émotion n’est grave, ou ne devrait pas exister. Elles sont toutes légitimes, même si certaines sont moins agréables que d’autres. On les ressent toutes, alors quand elles arrivent, accueillons-les ! 

Je suis en colère, pourquoi ? Ah oui c’est légitime. Ça va passer.

Je suis jalouse pourquoi ? Qu’est ce que je peux faire pour vivre aussi cela/avoir cela aussi ? 

Etc. Vous verrez comme cela vous servira, et comme l’émotion passera plus vite ! Vous vous sentirez plus en contrôle et plus forte. 

2/ Mettez le doigt sur vos difficultés, et transformez les en opportunités. 

Lorsque vous perdez le contrôle, arrêtez tout. Prenez un carnet (j’adore les carnets), et notez vos difficultés. Organisez vous comme vous préférez, tous les jours, tous les mois, par thèmes, en listes, c’est vous qui décidez. Au début vous allez vous plaindre. Puis, vous allez réfléchir à comment améliorer tout ça. Si ce n’est pas à votre portée, au moins, vous l’aurez écrit, et dans quelques temps vous verrez que cela était passager. Si cela ne l’est pas, il faudra trouver un moyen de le régler. Vous n’avez pas la fin de l’histoire, tout est une phase. Et se dire ça, cela soulage un peu le poids de la difficulté. 

Cela peut même vous aider à trouver votre pouvoir, votre vous ! Vous êtes actrice de votre histoire et c’est toujours plus simple d’être dans l’action plutôt qu’attendre. Vous êtes à la hauteur. 

3/ Faites chaque jour une chose que vous aimez, ou pour vous. 

(Si vous n’y parvenez pas, c’est pas grave !) 

Vous devrez vous forcer au début. Adopter un geste routinier nécessite toujours de puiser des forces en soi, et il s’établit en moyenne en 2 mois. Oui, vous aurez des choses plus importantes à faire et vous entendrez hurler ce qui attend d’être traité, nettoyé, rangé. Mais vous êtes plus importante ! Faites le. Prenez une pause pour vous. 30 minutes de sport, une manucure, un chocolat chaud, un bain, quelque chose qui vous apporte de la joie. Vous forcez ainsi votre esprit à sortir du mode « survie », et vous prendrez plus de plaisir à vous occuper des autres. Vous serez reconnaissante. 

4/  Replongez vous dans votre passé, et reconnaissez votre expérience

J’espère que vous faites des albums ! Cela me rebooste à chaque d’une manière folle. Je regarde mes albums photos, de famille, de mes voyages. De choses folles que j’ai faites, de ce que j’ai appris à ce moment là. Quelles périodes difficiles ? Quel job ? Quelles bonnes résolutions j’ai laissé tombé ? Vous avez le droit de reconnaître vos forces, vos faiblesses mais tout ça doit vous ramener à votre expérience. La vôtre, celle de personne d’autre.

Reconnaissez vos besoin de l’époque, et faites le lien avec aujourd’hui : qu’est ce que vous avez accompli ? Est-ce que vous êtes fidèles à ce que vous rêviez à l’époque ? Je suis certaine que vous serez fière de vous ! 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire